Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

art de vivre

Un poète contemporain

5 Octobre 2018 , Rédigé par Sifranc le correcteur Publié dans #Art de vivre

Le zéro faute, le Graal pour un correcteur

Patrick Duchez habite dans la région de la Loire, Messas, une commune française située dans le Département du Loiret en région Centre-Val de Loire. Grâce à Overblog, les deux compères ont échangé leur savoir-faire, Patrick le poète a eu son hommage dans l'article de Sifranc le correcteur qui apprécie les rimes riches façon Brassens, alternées masculines/féminines).

Le correcteur suisse a proposé à l'auteur français de parler de son dernier ouvrage. Sifranc l'a corrigé gratuitement (Overblog ne permet pas la commercialisation). Patrick livre ici son avis sur ce qu'il pense de la correction en général dans l'édition.

Patrick Duchez, poète-écrivain et son dernier recueil.
Patrick Duchez, poète-écrivain et son dernier recueil.

Patrick Duchez, poète-écrivain et son dernier recueil.

Patrick Duchez: "Dans cet ouvrage, j’ai compilé 45 nouvelles et récits qui font voyager le lecteur comme une balle au milieu d’un flipper. Des grottes de la préhistoire aux tranchées de la Grande Guerre en passant par les pyramides Inca, c’est une grande randonnée à la rencontre de personnages pittoresques dans des situations hors du commun."

Le dessin de la couverture est l’œuvre de la dessinatrice Marie-Claire Marion.

Je dois également remercier Francis Choffat, alias Sifranc, pour l’aide apportée par son service de correction.

 

Ce que pense l'écrivain des fautes dans l'édition

 

Il est difficile pour un auteur de se relire pour traquer fautes et erreurs de frappe dans son ouvrage. L’intervention d’un correcteur est alors indispensable, c’est le deuxième œil. Bien entendu, celui-ci peut également «oublier» une faute qui sera détectée plus tard par un lecteur attentif. Mais reconnaissons que chaque lecteur devient un correcteur sans le savoir et plus ils seront nombreux et plus il y aura de chance qu’un de ceux-ci détecte l'omission du correcteur. Qui n’a jamais repéré une coquille dans un roman? Mais cela n’a jamais pour autant dénaturé l’histoire contenue dans l’ouvrage.

L’erreur est humaine. Et si vous trouvez une faute, divisez le nombre de pages du livre par le nombre de fautes trouvées et demandez-vous si vous pouvez écrire autant de pages sans aucune faute.

Pour ma part je ne peux que louer le travail de Sifranc le correcteur qui a su apporter à mon ouvrage toute la rigueur d’un excellent service de correction.

Lire la suite

Un juge trempé dans le polar

5 Octobre 2018 , Rédigé par Sifranc le correcteur Publié dans #Art de vivre

À bâtons rompus avec Nicolas Feuz

Sifranc le correcteur a pu échanger quelques propos avec l'écrivain Nicolas Feuz au détour d'une rue passante de Neuchâtel grâce à un message sur Facebook qui les a fait connaître. L'auteur de romans policiers à succès, par ailleurs juge d'instruction cantonal puis procureur, a tout simplement été ouvert au dialogue. Doué d'une imagination sans bornes, il enchaîne les intrigues policières façon Lucky Luke qui titre plus vite que son éditeur…

Nicolas Feuz lors d'une séance de dédicaces

Bien que son style ne soit pas littéraire, l'écrivain soigne son orthographe en la confiant à plusieurs correcteurs. Selon Nicolas Feuz, respectueux envers la profession, un seul correcteur ne peut pas livrer un travail à 100%. Il a confié le travail à neuf reliseurs qui se sont mis au chevet d'Horrora borealis. Un critique littéraire lui a fait remarquer qu'on ne trouvait aucune erreur dans ce polar. En nous faisant un petit coup d'œil complice, on gardera le secret…

De très bons livres sortis des meilleures maisons d'édition comportent des inepties et cela conforte Sifranc le correcteur qui en 35 ans de carrière a vu passer des rectificatifs au lendemain d'une édition. Souvent, les lecteurs – qui n'auraient rien vu – se gaussent de la coquille révélée au grand jour par le journaliste qui la publie en guise d’excuse. Un métier ingrat.

NB. Les correctrices et correcteurs engagés ont tous retrouvé des fautes en se repassant les copies. Pour rester concentrée, une personne de ce groupe pratique la lecture de bas en haut afin d'éviter la distraction quand le sujet prend toute la tête par l'attrait de l'action.

Lire la suite